Vis ma vie de référente internationale #4 : découvrez le témoignage d’Aurélie Larmoyer, promo 1997, en Autriche

« Je travaille depuis 2013 à Vienne, en Autriche, en tant qu’évaluatrice de programmes pour l’Agence Internationale pour l’Énergie Atomique (AIEA). Mon parcours était jusque-là plutôt axé sur le management puis l’évaluation de programmes humanitaires ou de développement, en ONG puis avec diverses agences de Nations Unies. Je suis donc arrivée à l’AIEA via la fonction d’évaluation, qui comme l’audit par exemple, s’applique finalement de façon assez analogue à des domaines d’activités différents.

 

La fonction que j’exerce depuis une dizaine d’années, consiste à évaluer les programmes de l’organisation pour en valider la pertinence, l’efficacité ou l’efficience, et proposer des pistes pour rectifier le tir si besoin. C’est un travail qui s’appuie largement sur l’échange avec les staffs de l’organisation -qu’ils soient « techniques », chargés de gestion ou décideurs- et avec les instances plus politiques (représentants des états membres) à qui l’on rend des comptes. Je vais aussi souvent à la rencontre des parties prenantes aux projets ainsi que des bénéficiaires présumés et voyage ainsi sur tous les continents.

Mes activités professionnelles largement ancrées à l’international et dans un milieu qui brasse beaucoup de « consultants », ne cessent de me confirmer l’importance des réseaux. C’est ce qui m’a encouragée à devenir référente internationale de l’association des Anciens de Sciences Po Rennes. Il me semble utile que nous bâtissions sur ces expériences communes pour se donner des coups de pouces si besoin, ou simplement pour se rencontrer!»

Vis ma vie de référente internationale #3 : découvrez le témoignage de Marie Dupré, promo 2010, à Hong Kong

Marie Dupré, promo 2010, nous explique son parcours et sa mission de référente internationale de l’association à Hong Kong où elle travaille depuis 2014.

« Expatriée à Hong Kong depuis janvier 2014, j’ai premièrement travaillé pour les agences d’études de marché Ipsos puis Nielsen, et ai récemment rejoint une start-up (Lamplight Analytics) spécialisée dans la collecte et l’analyse de conversations issues des réseaux sociaux internationaux et surtout asiatiques. En effet, Hong Kong dispose d’une place stratégique dans l’univers des big data dans la mesure où nous avons accès à la fois aux espaces digitaux chinois et anglo-saxons. Hong Kong devient aussi une place très convoitée dans le monde des start-ups, un monde très dynamique et motivant que je découvre aujourd’hui.

Bien qu’il évolue assez régulièrement, je dirais que concrètement, mon rôle au sein de la start-up est le suivant : après avoir apporté mon support dans la partie business development, je suis désormais “Account Manager” à plein temps et en charge d’un portefeuille de clients déjà bien fourni. Présentation de l’outil et surtout analyse des données, afin d’appuyer les marques dans leurs prises de décisions stratégiques, constituent l’essentielle de mes responsabilités en plus de celle d’être investie dans l’évolution et le développement de l’entreprise.

Mais en dehors de la start-up, je participe aussi à bon nombre de conférences et événements organisés par la communauté française, qui chaque jour semble s’agrandir à Hong Kong, une destination qui attire beaucoup de jeunes diplômés. Développer un contact avec mes homologues français fut essentiel au début de mon expatriation, et aujourd’hui, je souhaite à mon tour apporter le soutien et les conseils nécessaires à tous ceux, étudiants ou anciens de Science Po Rennes, stagiaires, salariés ou entrepreneurs, qui souhaitent tenter l’expérience Hong Kongaise! »

Vis ma vie de référente internationale #2 : rencontre avec Cyrielle Bonola, promo 2013, au Canada

Cyrielle Bonola nous explique pourquoi elle souhaite s’investir dans l’association en devenant référente internationale au Canada où elle travaille depuis 2013.

« Positionnée depuis septembre 2013 à la Chambre de commerce et d’industrie de Québec – d’abord en VIE, et désormais en contrat local – je participe à la stratégie politique d’internationalisation des métropoles de Rennes et Nantes Saint-Nazaire et au développement des collaborations économiques, culturelles et académiques avec le Québec. Je joue un rôle de facilitateur et de relais au service de l’ensemble des acteurs locaux qui ont un projet de développement au Québec, et réciproquement.

ConcrètementNewsletter novembre, mon quotidien est rythmé par les missions suivantes : service-conseil d’accompagnement, de référencement et d’information aux entreprises (données sectorielles, rencontres B2B, recherche de partenaires) ;organisation de missions économiques et institutionnelles (agenda, logistique, suivi des délégations) ; appui au montage de projets franco-québécois ; veille sur les industries clés du Québec (TIC, industries culturelles et créatives, agroalimentaire, aérospatiale, sciences de la vie, etc.) ; promotion des territoires.

Aujourd’hui, je souhaite mettre à profit cette expérience de mise en relation dans ma mission de référente internationale. Le Québec/Canada étant une destination attractive pour de nombreux Français, je suis régulièrement contactée par des jeunes à la recherche d’un stage ou d’un emploi. Ayant moi-même été dans cette situation par le passé, il me fera plaisir d’aider autant que possible tout étudiant ou ancien de Sciences Po Rennes en quête de grands espaces ! »

Rejoignez notre réseau de Référents Internationaux déjà présents dans 25 pays !

Appel à volontaires ! L’association des Anciens de Sciences Po Rennes continue de développer son action à l’international à travers l’animation d’un réseau de référents actifs dans 25 pays.

Devenez référent international VF

Les référents locaux sont, dans leur pays d’implantation, les interlocuteurs privilégiés de Sciences Po Rennes, des anciens et des étudiants.

Vous souhaitez vous investir et devenir l’interlocuteur privilégié des anciens et des étudiants de Sciences Po Rennes dans votre pays d’implantation ?

Contactez Virginie Sadoine, Vice-Présidente Relations Internationales : international@anciens-sciencesporennes.net