“Je travaille depuis 2013 à Vienne, en Autriche, en tant qu’évaluatrice de programmes pour l’Agence Internationale pour l’Énergie Atomique (AIEA). Mon parcours était jusque-là plutôt axé sur le management puis l’évaluation de programmes humanitaires ou de développement, en ONG puis avec diverses agences de Nations Unies. Je suis donc arrivée à l’AIEA via la fonction d’évaluation, qui comme l’audit par exemple, s’applique finalement de façon assez analogue à des domaines d’activités différents.

 

La fonction que j’exerce depuis une dizaine d’années, consiste à évaluer les programmes de l’organisation pour en valider la pertinence, l’efficacité ou l’efficience, et proposer des pistes pour rectifier le tir si besoin. C’est un travail qui s’appuie largement sur l’échange avec les staffs de l’organisation -qu’ils soient « techniques », chargés de gestion ou décideurs- et avec les instances plus politiques (représentants des états membres) à qui l’on rend des comptes. Je vais aussi souvent à la rencontre des parties prenantes aux projets ainsi que des bénéficiaires présumés et voyage ainsi sur tous les continents.

Mes activités professionnelles largement ancrées à l’international et dans un milieu qui brasse beaucoup de « consultants », ne cessent de me confirmer l’importance des réseaux. C’est ce qui m’a encouragée à devenir référente internationale de l’association des Anciens de Sciences Po Rennes. Il me semble utile que nous bâtissions sur ces expériences communes pour se donner des coups de pouces si besoin, ou simplement pour se rencontrer!»

Anciens Sciences Po Rennes